Maison de la Mémoire de Mons

Mieux comprendre notre culture, mieux maîtriser notre devenir

Le fonds Goddiarch

GoddiarchF2-81

La ville de Mons, chef lieu de la province de Hainaut, se prépare à 2015, année où elle deviendra Capitale Européenne de la Culture. Nombreuses seront les manifestations qui entreront dans le cadre de cet événement.

C’est donc dans un contexte culturel fébrile et en plein essor que se profile l’arrivée à la Maison de la Mémoire de Mons d’un nouveau patrimoine pictural : le Goddiarch, ou plus exactement la maison des Arts du Goddiarch (le terme Goddiarch vient du nom d’un petit cours d’eau proche de Villers-la-Ville, en Brabant wallon).

La Maison des Arts du Goddiarch a été créée en 1967 par un groupe de défenseurs de l’art sous la férule de Robert BERNIER à Villers-la-Ville. Le point de départ fut un concours pictural (en 1965) qui a regroupé plus de 100 participants. Le jury était alors composé de ténors du monde artistique : Claude Lyr, Géo Mommaerts ou Roger Somville.

 

GoddiarchC-52

Petit à petit, l’association s’organise et trois salons annuels sont mis sur pied : l’un réservé à la peinture à l’huile, le second à l’aquarelle, le troisième à la gravure et à la sculpture.

Lors de chaque exposition, un artiste est mis à l’honneur. Tour à tour on voit se succéder à la cimaise lesœuvres de Edgard Tytgat, Léon Devos, Akarova, Alechinsky, Paul Delvaux, Jo Delahaut ou Louis Van Lint, …

 

GoddiarchC-65

Privé de ses locaux d’exposition, le conseil d’administration du Goddiarch a demandé à la Maison de la Mémoire de Mons de reprendre son patrimoine et d’en assumer la gestion.

Le Président et le conseil d’Administration de la maison de la Mémoire de Mons m’ont alors demandé de prendre en charge l’avenir de ce capital. Je les remercie pour la confiance dont ils me témoignent Je mettrai tout en œuvre pour les en remercier et faire fructifier ce capital..

Dans les prochaines semaines, l’ensemble des œuvres arriveront : exposition donc dans nos locaux, l’inventaire en est fait.

Ce patrimoine servira de base à plusieurs opérations d’ensemble, biennale ou triennale de la gravure et de la sculpture, aide aux jeunes artistes, source de recherche, etc.

 Jacky ASSEZ
Conservateur du patrimoine du Goddiarch
Août 2005