Maison de la Mémoire de Mons

Mieux comprendre notre culture, mieux maîtriser notre devenir

La transition

La communauté des Pères Capucins rétrécissait d’année en année. Il fallut bientôt songer à regrouper ses membres. A la fin des années 90, la décision fut prise de vendre le couvent.

Deux candidats se mirent sur les rangs, dont la Ville de Mons, qui souhaitait créer entre les rues voisines un passage par le jardin du couvent. Ce fut celle-ci qui l’emporta.

La Maison de la Mémoire remit alors un projet d’affectation du bâtiment. Il s’agissait de créer un Forum culturel, Les Capucins, consacré au monde associatif. Le rez-de-chaussée aurait comporté des espaces et des équipements pour les usagers, les étages étant réservés aux associations résidentes. Usagers et résidents auraient eu l’obligation de mettre sur pied un projet commun par an. Avec un seul permanent, les cotisations des associations et un subside limité de l’échevinat de la Culture, le projet était viable à peu de frais. Il aurait rendu service à nombre d’associations.

 

Le Collège échevinal ne répondit jamais à cette proposition, qui avait pourtant fait l’objet d’un dossier. Il préféra affecter le lieu à un projet de prestige : le Centre des Ecritures Dramatiques de la Communauté Wallonie-Bruxelles. A peine mis sur pied, celui-ci dut renoncer, faute de moyens adéquats.

 

Entretemps, la Maison de la Mémoire avait reçu par courrier un préavis la priant de quitter les lieux. C’était en 1999. La Maison de la Mémoire se retrouvait SDF.

 

Quant au couvent des Capucins, il fut mis en vente par le nouveau Collège échevinal. Il attend toujours un acquéreur et se dégrade d’année en année. Ainsi s’en va le patrimoine…