Maison de la Mémoire de Mons

Mieux comprendre notre culture, mieux maîtriser notre devenir

Le 04/05/2013 -

A la découverte de la grande carrière Wincqz à Soignies (1852)

Carrieres

On trouve des traces de l’exploitation du calcaire (en général) à Soignies dès le premier siècle de notre ère. La collégiale Saint-Vincent, essentiellement bâtie en calcaire, indique une forte reprise des exploitations extractives dès le 11e s. Toutefois, la production se cantonne jusqu’à l’aube du 18e siècle dans les domaines du moellon et de la chaux.

C’est peu après 1700 que l’on passe, à Soignies, à l’exploitation de la pierre de taille proprement dite (production de petit granit ciselé). Le succès est prodigieux. Les marchés s’ouvrent très rapidement vers un horizon «national».

C’est au 19e siècle que les carrières de Soignies connaissent leur plein essor. Dans le hameau des Carrières puis au Nouveau-Monde, plus de quinze sociétés rivalisent d’investissements et de perfectionnements pour faire de la pierre de Soignies la pierre monumentale belge par excellence. Aujourd’hui, près de 800 personnes sont toujours employées dans les quatre carrières de Soignies.