Maison de la Mémoire de Mons

Mieux comprendre notre culture, mieux maîtriser notre devenir

Du 28/01/2012 au 10/02/2012 -

Thème « A corps perdus » – Mbulu Ngulu : reliquaires Kota du Gabon

Reliquaire01

C’est au cours de ses séjours au Gabon que Paul Desnouck a découvert des sculptures en bois et laiton. Ce sont des reliquaires à « tête de mort » appelés « mbulu ngulu » ou « bwété ».

Une vingtaine de ces reliquaires KOTA seront présentés. Ils sont la trace de rituels funéraires détaillés : pas d’enterrement mais des abandons loin en forêt ou au sommet des grands arbres à la sortie des villages pour les notables ou les dignitaires. Les dépouilles, entourées de feuilles, de lianes et de branches, sont protégées des intrus par le reliquaire lequel était ensuite détaché du mbulu ngulu (panier) dans lequel étaient récupérés quelques os et le crâne. Le losange fait partie du reliquaire et symbolise la « porte de la vie », l’ancêtre qui fait la jonction entre la mort et la vie. Des spécialistes (ethnologues, historiens, physiciens) en arrivent à la conclusion que ces reliquaires existaient bien avant l’arrivée des Européens après le XVIe siècle.